• Les Chocs En 2014

  • Le Meilleur Lutteur De La Saison

  • Sa Thies : Le Terrible !

  • Malick Niang Alias DEMOLITION MAN !

  • Vous Avez Dit Baleine ?

  • C’est Lui, C’est Le Fils De De Gaulle !

  • Le Lutteur du mois : Thiaat (Boy Bambara)

  • Que deviens-tu ? Toubabou Dior N°2

  • Rétro : Mbaye & Tapha Gueye

  • Le Roi des arènes

  • Méta

Mayé Ndep Ngom

Mayé Ndep Ngom

La Césaria Evora de la lutte sénégalaise

A 59 ans, Mayé Ndép Ngom, est toujours en forme. Elle force l’admiration quand elle esquisse, pieds nus, des pas de «baks» digne de Mohamed Ndiaye Robert Diouf. De taille moyenne, teint noir, elle ne passe pas inaperçue lors des combats de lutte avec ses chansons envoûtantes, même si l’on ne comprend pas ce qu’elle dit. Sérère de souche et originaire de Fatick, elle revient sur ses nombreuses années d’animation.

Comment êtes-vous venue dans la lutte ?

Je ne fais pas uniquement de l’animation pour la lutte. D’autres cérémonies comme les mariages, les baptêmes, les deuils en font partie. N’empêche, cela fait plus de 20 ans que je suis dans l’animation. Il m’était facile d’intégrer ce milieu d’autant que mes parents le faisaient avant moi.

Donc, vous avez gagné beaucoup d’argent…

Les gens le pensent, mais il n’en est rien. On nous paye des miettes. Si vous y défalquez le transport aller-retour pour Fatick, les repas, il ne nous reste pas grand-chose. C’est l’honneur d’être reconnu seulement dans ce milieu, mais on est loin du compte. Il faut que les instances nous aident. Je ne dis pas que nos salaires sont petits, mais, c’est insuffisant si on paye la location et autres dépenses. On veut que l’on nous aide. On veut bien prendre langue avec les autorités sportives, mais c’est difficile. Lors du Fesman, on m’avait dit d’aller voir le Président de la République dans la loge pour chanter ses louanges, mais le protocole a refusé. On n’est pas instruits, one ne compte que sur l’animation ? Aujourd’hui, j’aurais voulu sortir des cassettes, mais qui va me produire ?

Qu’est-ce que vous voulez changer ?

Beaucoup de choses ! Maintenant regardez les lutteurs, ils se tapent des millions lors de leurs combats. Ils roulent dans des voitures luxueuses, habitent dans de grandes maisons, voyagent quand ils veulent. La lutte est devenue incontournable, il faut que l’on ait ce même statut ! Que l’on grandisse avec elle ! On est célèbres, mais on n’a pas d’argent.

Vous percevez combien ?

Je ne peux avancer un chiffre. Si c’est la compétition africaine, la CEDEAO, ou des tournois du Cng, on peut toucher jusqu’à 200.000 F cfa. Sinon, on est très loin de cette somme. Trop même. Lors des combats, on vient avant les lutteurs, les spectateurs et on rentre après tout le monde.

Quels sont vos rapports avec les lutteurs ?

En ce qui me concerne, ils sont bons car la plupart des lutteurs ont l’âge de mes enfants. Des lutteurs comme Yékini, je l’ai toujours chanté dans les mbapatt et même sa finale perdue lors du drapeau du Chef de l’Etat en 1996, c’est moi qui étais au micro. Regardez son statut aujourd’hui. Donc, tous ces lutteurs auraient se retourner et faire quelque chose pour nous. Aucun lutteur n’est reconnaissant. Alors que mes chansons, même les lutteurs qui ne les comprennent pas, sont source de motivation. Elles les dopent.

Et avec les animateurs ?

On se respecte mutuellement. On a cette même passion, c’est seulement la langue qui diffère. J’espère que l’on cheminera encore longtemps. Quand Ndèye Ngom Bambilor chantait, on était de petites filles. Pareil pour Khar Mbaye Ma Diaga aux champs de courses. J’aimerais bien entre nous que l’on créé une association où les sérères vont apprendre à chanter en ouolof et les ouolofs en sérère. On est de la même famille.

Source : Guewbi

Publicités

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :